• Bonjour Monsieur/Madame,
    Je suis a la recherche de prêt d’argent depuis plusieurs mois j’ai été 4 fois victimes d’escroquerie avec les faut prêteurs qui m’ont ruiné , j ai fait une tentative de suicide à cause d’eux . Car j’avais des dettes et des factures à payer . Je croyais que c’était fini pour moi je n ai plus le sens de vivre.
    Mais heureusement j'ai vu des témoignages faites par beaucoup de personnes sur un Groupe d'expert financiers dont le directeur MR RINCK CLAUDE ,c’est ainsi que je l’ai contacté pour obtenir mon prêt pour régler mes dettes et réaliser mon projet . C est avec cet Groupe que la vie, ma sourie a nouveau c'est un MR de c½ur simple et très compréhensive . Méfiez vous des préteurs venants de l'Afrique car, il existe bel et bien des particuliers préteurs ici en France.Je publie cette message car ils m'ont fait du bien et je veux en faire bénéficier toute le monde.
    Si vous avez besoin de financement ; de prêt d’argent ou de n’importe qu’elle projet a réaliser cette groupe va vous aider a le réaliser et vous soutenir financièrement

    Contacte : rinckclaude01@gmail.com

    Merci à vous...

  • Bon dimanche, merci pour ce lien amical :)

  • Bon dimanche, merci pour ta visite sur mon blog :)

    • De rien je t'en prie

  • AVANT LA FIN DES ABEILLES

    Chères amies, chers amis,

    Partout dans le monde, les abeilles sont en train de mourir et cela met en danger la chaîne alimentaire. Pour les chercheurs, c'est la faute des pesticides toxiques. Après une énorme campagne d'Avaaz, l'Union Européenne a interdit ces produits. Dans cinq jours, les États-Unis pourraient faire de même et d'autres gouvernements dans le monde pourraient alors les imiter. C'est notre meilleure chance de sauver les abeilles.
    Signez la pétition et faites circuler cet appel:
    https://secure.avaaz.org/fr/save_the_bees_us_pet_loc/?bTtJjdb&v=47017

    Des milliards d'abeilles disparaissent en silence et c'est toute la chaîne alimentaire qui est en danger. Les abeilles ne produisent pas seulement du miel: elles sont une grande force de travail invisible qui pollinise 75% des plantes que nous cultivons. Dans cinq jours, les États-Unis pourraient faire un pas crucial vers l'interdiction de ces pesticides toxiques qui sont en train de les tuer.

    Nous savons que nous pouvons obtenir l'interdiction de ces produits -- après une énorme campagne d'Avaaz l'an dernier, l'Union Européenne a interdit ce type de poison, accusé par de nombreux scientifiques d'être à l'origine de la disparition des abeilles. En ce moment-même, l'industrie chimique mène un lobbying acharné pour freiner le gouvernement américain. Nos alliés disent pourtant qu'une pression massive de la part du public pourrait faire basculer l'équilibre des forces vers l'interdiction de ces pesticides. Mettons-leur cette pression! Si les États-Unis agissent, cela créera un effet domino qui entraînera d'autres pays à faire de même.

    Il n'y a pas de temps à perdre -- le groupe de travail sur les abeilles de la Maison Blanche annoncera ses propositions mardi prochain. Il ne s'agit pas seulement de sauver les abeilles, mais aussi de notre survie. Signez dès maintenant cette pétition urgente, et construisons ensemble un énorme buzz pour appeler les Etats-Unis à mettre ces tueurs chimiques hors-la-loi, avant que les abeilles ne disparaissent:

    https://secure.avaaz.org/fr/save_the_bees_us_pet_loc/?bTtJjdb&v=47017

    Les abeilles sont indispensable à la vie sur Terre: chaque année, elle pollinisent les plantes et les cultures pour une valeur estimée à 40 milliards de dollars. Si nous ne faisons rien pour que la pollinisation continue, beaucoup de nos fruits, de nos légumes et de nos noix préférés pourraient disparaître des étalages, ainsi qu'un tiers de notre nourriture.

    Les dernières années ont vu un déclin brutal des populations d'abeilles et certaines espèces se sont d'ores et déjà éteintes. En Californie (le premier Etat producteur de nourriture des Etats-Unis), les apiculteurs perdent un tiers de leurs abeilles chaque année. Les scientifiques ont cherché des réponses en vain. Alors que certaines études, souvent financées par les industries chimiques, prétendent que le déclin des populations résulte de la combinaison de facteurs tels que les maladies, la perte de l'habitat et des produits toxiques, des recherches indépendantes et solides concluent que les pesticides néonicotinoïdes sont à la source du problème.

    C'est cette évidence ainsi qu'une campagne efficace d'Avaaz et de ses partenaires qui a eu raison de ces pesticides dans l'Union Européenne. L'Agence de Protection de l'Environnement américaine (APE) est censée réguler les toxines auprès du Congrès, mais cette Agence est sous influence des grosses industries chimiques et cela fait des années que leur travail est biaisé. Aujourd'hui, le 'groupe de travail en charge des questions de pollinisation' à la Maison Blanche a le pouvoir d'amener l'APE à annuler l'autorisation de ces pesticides afin qu'ils ne puissent plus être vendus aux Etats-Unis. Saisissons cette chance!

    Le groupe de travail remet son rapport dans cinq jours. Nous sommes déjà 2,5 millions à travers le monde à soutenir cette campagne. Ensemble, allons jusqu'à 3 millions de voix pour sauver les abeilles! À l'occasion de la remise de cet appel, nous mènerons des actions de plaidoyer stratégiques et nous utiliserons les médias pour mettre fin aux petits arrangements qui ne bénéficient qu'aux grandes multinationales.
    Signez cette pétition urgente:
    https://secure.avaaz.org/fr/save_the_bees_us_pet_loc/?bTtJjdb&v=47017

    Nous ne pouvons plus nous permettre de laisser notre fragile chaîne alimentaire entre les mains des industries chimiques et des législateurs qu'elles ont dans leur poche. Interdire ces pesticides, c'est faire un premier pas vers un monde plus sûr pour nous mais aussi pour toutes les espèces qui nous sont essentielles et chères.

    Avec espoir,

    Terra, Alex, Alice, Ari, Nick, Laila, Marigona, Ricken et le reste de l'équipe Avaaz

  • Chères amies, chers amis,

    Des braconniers viennent de massacrer Satao, un des plus grands éléphants au monde, puis ils ont découpé ses défenses à la machette à même son crâne. Si les tueries se poursuivent à ce rythme, les éléphants pourraient bien disparaître d'ici 15 ans. Mais aujourd'hui, si nous agissons tous,nous avons une chance unique de mettre fin au commerce illégal qui donne lieu à ces bains de sang.

    Chaque année, 50 majestueux éléphants sont massacrés juste pour fabriquer des petits bibelots en ivoire! La Thaïlande est principalement responsable de ce carnage: le commerce illégal de l'ivoire est en plein boom dans ce pays. Aujourd'hui-même,l'organisme international de protection des espèces menacées a enfin l'occasion d'imposer des sanctions à laThaïlande, afin qu'elle mette les tueurs d'éléphants hors d'état de nuire. Les experts craignent que les autorités thaïlandaises ne lancent une campagne de désinformation pour éviter des sanctions, et il faut à tout prix que les délégués d'Europe et des États-Unis ignorent ces combines et aillent jusqu'au bout pour mettre fin au massacre.

    Donnons de la voix pour soutenir les délégués européens et américains.Avec nous, ils pourront parler plus fort que la Thaïlande et sauver les éléphants. Nous n'avons pas de temps à perdre: la décision finale pourrait être prise dans les heures qui viennent -- signez la pétition maintenant et diffusez-la tout autour de vous:

    https://secure.avaaz.org/fr/protect_endangered_elephants_c

    Pas moins de 20 000 éléphants d'Afrique sont tués chaque année,et le nombre de produits en ivoire vendus à Bangkok a triplé en 12ans. Les gouvernements membres de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages (CITES) ont la responsabilité de préserver les plantes et les animaux les plus rares. Lorsque des sanctions avaient été imposées à la Thaïlande il y a vingt ans, le pays avait été bien obligé de faire passer des lois cruciales pour la protection de la nature.

    LaThaïlande prétend qu'il est difficile de distinguer l'ivoire importé illégalement d'Afrique de l'ivoire thaïlandais légal. Les autorités soutiennent également qu'elles ont adopté un plan d'action pour mettre fin au commerce de l'ivoire. Mais vingt ans de retards en tout genre et un coup d'Etat militaire racontent une toute autre histoire. Si nous arrivons à nous faire entendre des ministres qui prennent les décisions, nous pouvons forcer la CITES à empêcher la Thaïlande d'exporter des produits tels que des poissons d'aquarium ou des fleurs exotiques afin qu'elle mette un terme au commerce criminel de l'ivoire.

    En ce moment-même, les délégués de la CITES envisagent de sanctionner la Thaïlande pour son échec dans la lutte contre le commerce de l'ivoire. Interpellons directement les principaux délégués pour qu'ils prennent la bonne décision.Ajoutez votre voix à notre appel, et diffusez tout autour de vous :

    https://secure.avaaz.org/fr/protect_endangered_elephants_c

    L'année dernière, la communauté d'Avaaz a forcé la Thaïlande à adopter un moratoire sur le commerce illégal de l'ivoire. Mais le nouveau gouvernement militaire a fait très peu d'efforts pour montrer qu'il tiendrait ces engagements de lutte contre ce commerce sanglant.Montrons-leur la force de notre communauté en générant un immense appel pour protéger l'une des espèces les plus précieuses de notre planète.

    Avec espoir,

    Alex,Danny, Alice, Nick, Lisa, Emma et toute l'équipe d'Avaaz